Journée du marketing horloger

Dès sa première édition en 1997, la JIMH a réuni de grands noms de l'horlogerie tels que Franck Müller, qui a notamment obtenu cette année-là le "Marketing Excellence Award". Ce dernier a brillamment détaillé, à travers son exposé, "la segmentation des marchés". Nous avons également pu apprécier les exposés d'Horst Edenhofer, directeur général de Cartier Suisse, sur "les lancements stratégiques". Jean-Claude Monachon, directeur d'Omega, a tenu conférence sur le thème "des stars pour véhiculer une image" et Jean-Marie Schaller, directeur général des Montres Perrelet s'est exprimé sur "la mondialisation d'une marque"." data-share-imageurl="">

Crée en 1997, la Journée Internationale du Marketing Horloger (JIMH) de La Chaux-de-Fonds connaît un succès en constante progression.

Dès sa première édition en 1997, la JIMH a réuni de grands noms de l'horlogerie tels que Franck Müller, qui a notamment obtenu cette année-là le "Marketing Excellence Award". Ce dernier a brillamment détaillé, à travers son exposé, "la segmentation des marchés". Nous avons également pu apprécier les exposés d'Horst Edenhofer, directeur général de Cartier Suisse, sur "les lancements stratégiques". Jean-Claude Monachon, directeur d'Omega, a tenu conférence sur le thème "des stars pour véhiculer une image" et Jean-Marie Schaller, directeur général des Montres Perrelet s'est exprimé sur "la mondialisation d'une marque".

Des énoncés concrets, des orateurs de marque... l'édition 98 a elle aussi tenu ses promesses. Le très charismatique André le Marquand, directeur d'Orama SA, s'est exprimé sur "la conception et le lancement de la Side Watch". Walter von Känel, président de Longines a, quant à lui, dévoilé les secrets de "la nouvelle mondialisation". Claude-Daniel Proellochs, directeur de Vacheron-Constantin, s'est attelé à démontrer les rouages de "la segmentation".

1999 a, pour sa part, entériné l'attrait de la JIMH en accueillant de prestigieuses personnalités telles que Michel Gutsatz, directeur de l'ESSEC - MBA in International Luxury Brand Management de Paris. Ce dernier a tenu en haleine son auditoire par la pertinence de ses propos sur le "Brand Equity". Des thèmes tels que "Global fashion brand" d'Arlette Emch, directrice de Calvin Klein, "l'évaluation d'une marque du côté investisseurs" de Pierre Tissot de Lombard Odier et "Le concept manufacturier" de Luigi Macaluso, président de Girard-Perregaux, ont couronné le succès de l'édition. Relevons la fidélité de Franck Müller qui a présenté "l'importance de la communication et de la publicité dans l'image d'une marque horlogère".

L'édition 2000, quant à elle, a accédé à une toute nouvelle dimension encore plus professionnelle. L'organisation d'un "Watchstyle-Défilé", ainsi que la présence de prestigieuses personnalités telles que Rodolphe Cattin de Rodolphe & Co., Oliver Ike de Ikepod Watch Co., Mike Burke, co-fondateur du CCA International de Paris en charge de l'Observatoire des Tendances, ont rencontré un succès sans précédent.

Sur le thème de "Désir d'acheter, plaisir de vendre", l'édition 2001, au travers de la présentation d'une étude menée par l'institut Erasm, a donné un éclairage spécifique sur le rôle de vente face à l'attente du client. Protagonistes de la journée, des représentants des divers réseaux de vente tels que Gianfranco Ritschel, directeur Bücherer, Pierre Hauser, directeur Christ ou Nicolas Clément, directeur Sotheby's, ont présenté leurs points de vue.

Existe-t-il encore des opportunités?", thème de l'édition 2002, a permis à de "nouveaux horlogers" tels que Bernard Lederer (blu-Source du Temps), Henri-René Meier (Joss Montres), Nanzig Markus (Montres Suunto), Cinette Robert (Montres Dubey et Schaldenbrand), Cédric Johner, de présenter leurs visions sur l'horlogerie de demain.

"Visions de leaders", thème de la 7e JIMH en 2003. Lors de trois tables rondes, une large palette de directeurs et de présidents tels que Jean-Daniel Pasche (président de la Fédération Horlogère), Patrick Frischknecht (directeur général Les Ambassadeurs), Claude-Daniel Proellochs (directeur de Vacheron-Constantin), Horst Edenhofer (directeur général Richemont Suisse), Georges Kern (directeur général IWC) et François Thiébaud (directeur général Tissot) se sont exprimés et ont débattu sur leurs visions du monde de l'horlogerie.

L'Edition 2004, a rendu hommage à tous les artistes, artisans, industriels et bâtisseurs des marques qui font la renommée de l'industrie horlogère. Le professeur Danielle Allérès de l'Université Paris III, a développé le thème "Luxe et Marketing de l'Emotion". Mme Cinette Robert a reçu la distinction de l'IIPP du "Mérite au développement de la Tradition Horlogère". Les artisans Pascal Queloz d'Oréade, Christophe Claret, Laurent Ryser, et feu Stefano Minello de Corum ont tracé le type de collaboration entre les artisans et les marques. Ensuite, Philippe Metzger de Piaget, Vartan Sirmakes de Franck Muller et Horst Edenhofer ont loué le travail de qualité de nos artisans.

"La Femme et le Temps" en 2005 donne la parole aux femmes pour cette 9ème JIMH. Nadia Balmelli des Ambassadeurs, Nicole Dupont, Gisèle Rufer, Elisabeth Jovignot de Saatchi & Saatchi Simko, Nicole Bosshart, Sylvie Rumo, Elyette Roux professeur à l'IAE d'Aix-Marseille, Cécile Maye de Time Avenue qui se sont exprimées sur la place de la femme dans l'industrie horlogère. Deux études de marché réalisées par des étudiantes de la HEG de Neuchâtel ont essayé de cerner "Ce que veulent les femmes". Finalement, suite au concours organisé par JIMH et Femina, un recueil de nouvelles a été édité sur le thème "La Femme et le Temps" par les éditions G d'Encre au Locle.

L'Année 2006 a vu la naissance de la 1ère Journée de Recherche en Marketing Horloger (JRMH), qui a fait un appel aux communications sur le thème "La Culture Horlogère, Art-Industrie-Marketing". à l'occasion de son 10ème anniversaire, la JIMH a édité un livre du même nom avec le soutien de Voegeli Druckzentrum à Langenthal. Des tables rondes avec les participations de Ludwig Oechslin, Rodolphe Cattin, Roderich Hess

de Montblanc, Alain Silberstein, Marc Michel-Amadry d'Ebel, Denis Flageollet de De Bethune, George Kern d'IWC, Jean-Daniel Pasche de la FHS, Luigi Macaluso de Girard-Perregaux ont débattu des thèmes suivants : les bénéfices clients, la puissance des marques et la provenance suisse. Le prix de la meilleure étude JRMH à été attribué à M. Pierre Ballofet de HEC Montréal. La journée a été animée avec maestria par Patrick Lapp et Jean-Charles Simon.

En 2007, le Point de Vente était à l'honneur. Laurent Picciotto de Paris, Jurg Kirchhofer, Frédéric Polli de 121 Time, Philippe Thivolet de Dubai, Alain Borle de Pacteam, Laurent Teixidor ont analysé avec Gregory Pons les systèmes de vente et les vitrines. Un étude de Mystery Shopping a été réalisée spécialement pour la 11 ème JIMH par Pierre-Eric Donnay de International Service Check. Marc Fontaine a animé une session de formation du personnel et l'après-vente débattu en une Table ronde réservés aux "François " : Thiébaud, Engisch, Girardet et Schaller. L'artiste du jour Pierric a illustré ces thème par des sketches de circonstance. Le prix de la meilleure étude de la 2ème JRMH a été attribué à deux chercheurs de HEC Paris et de la Sorbonne : Mme Sophie Rieunier et M. Fabrice Larceneux.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site des journées du marketing horloger

Pour tout savoir sur la prochaine édition (2017), cliquez ici

Taxo - Hot topics: