ALCOR

ALCOR est une communauté multidisciplinaire de chercheurs qui explorent des formes nouvelles de consommation, des signaux faibles en matière de transformation des marchés, des phénomènes peu ou mal pris en compte et appelant, pour une part, des méthodologies variées.

" data-share-imageurl="">

Alternative Consumption Research : Penser les émergences dans la consommation

Bienvenue sur la page du groupe d'intérêt thématique du réseau ALCOR

Qui sommes-nous ?

ALCOR est une communauté multidisciplinaire de chercheurs qui explorent des formes nouvelles de consommation, des signaux faibles en matière de transformation des marchés, des phénomènes peu ou mal pris en compte et appelant, pour une part, des méthodologies variées.

Ses domaines de recherche : la consommation responsable, éthique, soutenable, collaborative, écologique, ethnique, les sous-cultures de consommation, les résistances, les déviances et toutes les formes singulières de rapports aux objets, à soi et aux autres dans la consommation.

ALCOR est une plateforme d’échange multidisciplinaire. Elle a vocation à accueillir des chercheurs travaillant ces problématiques avec des points de vue théoriques, conceptuels et méthodologiques parfois différents, souvent complémentaires, et forcément enrichissants pour leur compréhension.

Nos objectifs

Accroître la visibilité des recherches portant sur des formes nouvelles de consommation, des signaux faibles en matière de transformation des marchés, des phénomènes peu ou mal pris en compte et appelant, pour une part, des méthodologies variées.

Fédérer une communauté de chercheurs autour de ces thématiques. ALCOR se veut être une plateforme d’échange multidisciplinaire. Elle a vocation à accueillir des chercheurs travaillant ces problématiques avec des points de vue théoriques, conceptuels et méthodologiques parfois différents, souvent complémentaires, et forcément enrichissants pour leur compréhension.

Fournir un vivier d’informations. Le  site rend compte des recherches et des activités menées par ses membres et à ce titre, rend accessible à un public plus large les recherches sur les phénomènes émergents en matière de consommation. Il publie également toute information d’intérêt – appels à communications, parutions d’articles ou d’ouvrages – susceptible d’intéresser plus largement cette communauté d’intérêt.

Les dernières publications du réseau

  • Blanchet V. et Depeyre C. (2016), Exploring the shaping of markets through controversies: Methodological propositions for macromarketing studies, Journal of Macromarketing, 36, 1, 41-53.
  • Borel S., Guillard V. et Roux D. (2016), Ce qui circule entre nous en ligne, Revue du MAUSS*, [1er novembre en ligne] 
  • Chaney D. and Drew M. (2016), The Role of Shared Values in Understanding Loyalty over Time: A Longitudinal Study on Music Festivals, Journal of Travel Research, forthcoming.
  • Chaney D. and Goulding C. (2016). Dress, transformation and conformity in the heavy rock subculture, Journal of Business Research, 69(1): 155-165.
  • Corteel D. (2016), Requalifier les restes : mises en scène et transactions ou comment remettre en circulation les excédents de la société de consommation dans les organisations à but non lucratif ?, Techniques et Culture, "Réparer le monde : Restes, excès et innovation", 65-66, 256-259.
  • Corteel D. (2016), Réemploi : le travail de requalification des déchets en questions, Mouvements, numéro spécial « Déchets et politique », 87, 107-118.
  • Elgaaied L., Hamdi-Kidar L. et Schill M. (2016), Les déterminants du rôle actif du consommateur dans l’adoption de pratiques écologiques novatrices : apports du concept de lead-user, Revue Sciences de Gestion (in press).
  • Gicquel Y. (2016), Gouvernements des pratiques et topographies du marché : la consommation à l'épreuve de l'(a)normalité, Recherche et Applications en Marketing, à paraître.
  • Godey, B., Manthiou, A., Pederzoli, D., Rokka, J., Aiello, G., Donvito, R. and Singh, R. (2016) Social media marketing efforts of luxury brands: influence on brand equity and consumer behavior, Journal of Business Research, 69 (12), 5833-5841.
  • Kréziak D., Prim-Allaz I., Robinot E. et Durif F. (2016), Obsolescence perçue, décision de renouveler et destinée des produits : le cas du téléphone portable, Décisions Marketing, 81, 41-59.
  • Lunardo R., Roux D. and Chaney D. (2016), The evoking power of servicescapes: Consumers’ inferences of manipulative intent following service environment-driven evocations, Journal of Business Research, In Press, Corrected Proof, Available online 6 July 2016.
  • Mani Z. and Chouk I. (2016), Drivers of consumers’ resistance to smart products, Journal of Marketing Management, DOI: 10.1080/0267257X.2016.1245212.
  • Masset J. and Decrop A. (2016), “God, I have so many ashtrays!” Dependences and dependencies in consumer–possession relationships, Journal of Business Research, 69, 1, 94-109.
  • Moati Ph. (2016), Vers la fin de la grande distribution ?, Revue Française de Socio-économie, 16, 1, 99-118.
  • Nau J-P., Derbaix C. et Thevenot G. (2016), Place de l’offre dans la construction d’une identité stigmatisée : le cas des Personnes en Situation de Handicap Moteur, Recherche et Applications en Marketing, à paraître.
  • Pomiès A. and Tissier-Desbordes E. (2016), Constructing the object of research in the manner of Piet Mondrian: An integrative epistemology for consumer research, Marketing Theory, 16, 3, 279-298. 
  • Robert-Demontrond P., Beaudouin V. et Dabadie I. (2017), Diversité, conflictualité, complémentarité des visions du monde : une investigation anthropologique de la consommation en Amap, Recherche et Applications en Marketing, à paraître.
  • Rokka, J. (2016) Champagne: marketplace icon, Consumption Markets & Culture, DOI: 10.1080/10253866.2016.1177990 (in press).
  • Rokka, J. and Canniford, R. (2016) Heterotopian selfies: how social media destabilizes brand assemblages, European Journal of Marketing, 50 (9/10), 1789-1813.
  • Roux D., El Euch Maalej et Boyer J. (2016), Les jugements critiques du luxe : une approche par la légitimité, Décisions Marketing, 82, avril, 33-52.
  • Roux D. et Guillard V. (2016), Circulations d’objets entre étrangers dans l’espace public : une analyse des formes de socialité entre déposeurs et glaneurs, Recherche et Applications en Marketing, 31, 4, 30–49.
  • Roux D., Guillard V. and Blanchet V. (2016), Of counter-spaces of provisioning: Reframing the sidewalk as a parasite heterotopia, Marketing Theory, forthcoming.
  • Schill M. and Shaw D. (2016), Recycling Today, Sustainability Tomorrow: Effects of Psychological Distance on Behavioural Practices, European Management Journal, 34, 4, 349-362.
  • Trizzulla C., Garcia-Bardidia R. and Rémy E. (2016), De Bourdieu à Lahire : déterminismes sociaux et pratiques de consommation plurielles, Recherche et Applications en Marketing, 31,1, 87-105.

Nous rejoindre

ALCOR est une plateforme inclusive et ouverte à tout chercheur dont les travaux sont en affinité avec ses thématiques. Celles-ci sont par ailleurs amenées à évoluer, ce qui implique que de nouveaux sujets seront être abordés au cours du temps.

Toute demande d’adhésion peut être effectuée auprès de Dominique Roux (dominique.roux.bauhain@gmail.com) ou Philippe Odou (philippe.odou@gmail.com) et conduit à la création d’une page membre sur le site alcor-institute.org

Les responsables du Groupe

Dominique Roux.png
Philippe Odou.png

 

 

 

 

Dominique ROUX | Philippe ODOU
Professeurs de marketing à l’Université de Reims Champagne-Ardenne